La foire aux questions permet de répondre à des cas particuliers.

Cette liste de questions sera complétée au fur et à mesure de l’avancée de l’opération par les retours des foyers témoins.

Je pèse mes déchets

L’objectif de l’étude n’est pas de quantifier spécifiquement le gaspillage alimentaire solide ou liquide mais d’avoir une estimation précise de l’ensemble du gaspillage alimentaire.

Je ne cherche pas à séparer au gramme près le liquide du solide (plat en sauce).
Un espace commentaire est disponible sur le lien de saisie des données.

Par exemple, je peux verser les restes du bœuf bourguignon, que j’ai cuisiné et que je ne consommerai pas, dans la boite.

Oui, les notions de stockage, préparation et fin de repas sont des repères pour voir à quel moment je gaspille. Mais nous recommandons d’essayer de séparer au maximum les aliments. Ceci servira de base de réflexion pour l’évaluation de votre gaspillage et voir les progrès réalisés à la fin de l’étude.

Je peux peser mes déchets alimentaires le lendemain et reporter sur le carnet.

Dans le cadre de l’étude nous considérons ces aliments consommables par l’homme et donc font partie du gaspillage alimentaire.

Pendant les quatre semaines de pesée, nous conseillons de nourrir vos animaux avec une alimentation spécifique, ou de séparer vos restes après la pesée. Vous pouvez trier les déchets alimentaires que vous pesez pour continuer à donner à manger à vos animaux.

A partir du moment où l’eau du robinet subit une transformation au domicile du foyer, comme pour le café ou le thé, alors le reste qui est habituellement jeté, est considéré comme du gaspillage alimentaire.

Oui, le lait maternel qui reste ou oublié au fond du frigo est comptabilisé dans le gaspillage.

Oui c’est comptabilisé dans le gaspillage alimentaire dans la mesure où la chaire du fruit est consommable par ailleurs. La pulpe issue de la centrifugeuse doit donc être comptée dans le gaspillage.

Oui c’est considéré comme du gaspillage alimentaire.

Oui les miettes de pains et les pâtes au fond de l’évier comptent si on veut être rigoureux.

Pour les légumes de pleines terres, la première feuille n’est pas comptabilisée dans le gaspillage alimentaire.

Ce sont des choses qui arrivent! Ne vous coupez pas en ramassant le verre. Notez le poids net (égoutté) car c’est considéré comme du gaspillage alimentaire.
La réflexion est identique pour les yaourts ouvert pendant le transport, ou les briques de lait.

 

Je transmets mes données

Je peux rouvrir le lien Internet de saisie des données et remplir à nouveau les données avec la même date. J’inscris dans la zone commentaire « correction d’une erreur de saisie »

Nous disposons d’un horodateur, de ce fait pour les analyses des données seules les dernières dates/heures seront prises en compte.

Bravo, vous êtes allez plus loin dans la réduction du gaspillage alimentaire, continuez. Dans le cadre de l’opération nous ne prenons pas en compte ces fruits et légumes non commercialisables. De même que tous les produits à date courte donnés par les commerçants.

Ces aliments récupérés gratuitement permettent de réduire le gaspillage alimentaire pour le commerçant et non pour le foyer. Par conséquent ne rien indiquer dans le gaspillage alimentaire.

En tant que référent du foyer pour l’opération vous vous assurez que tout le monde s’inscrit dans la case.

A vous de trouver la bonne organisation pour n’oublier personne, ou à défaut de modifier vos résultats sur le gaspillage alimentaire. Sur la première page du carnet vous pouvez noter le nombre habituel de convives présents dans le foyer.

Par exemple : Un couple mange pour le déjeuner à 13h et leur fils de 16 ans mange à 14h, alors sur le carnet je peux noter 2+, puis le fils note 1…

Par exemple, nous sommes le mercredi soir et ma boîte est remplie de 3 jours de gaspillage alimentaire.

  • Sur le carnet, pour le lundi et le mardi, j’inscris le nombre de convives présents au repas et j’inscris 0 g de gaspillage alimentaire. Pour la date du mercredi je reporte le total visible sur la balance. Toutefois, je dois remplir le formulaire 3 fois : une fois pour chaque date.

J’effectue une première pesée de la boîte pleine et je la vide. Ensuite, je la remplis de nouveau. Au moment de la seconde pesée, je mets un « + » dans le carnet de pesée. Lorsque je dois saisir les données sur le formulaire, j’effectue l’addition. En commentaire, je spécifie le nombre de fois où j’ai pesé la boîte dans la journée.

Il est important de conserver la même boîte, fournie au début, tout au long de l’opération pour qu’il n’y ait pas d’erreur de la part du calculateur.

Par exemple : j’ai dû peser ma boîte 2 fois aujourd’hui avec comme poids 1239g et 473g. Sur le carnet je note 1239+473=1712 et en commentaire « 2 pesées de la boîte ».

Dès que possible en fin de journée ou au bout de 3 jours, je peux ouvrir le formulaire de « saisie des données » et remplir autant de formulaires que nécessaire. Attention, pour une même date saisie, nous prendrons en compte la dernière valeur.

Nous avons besoin d’un formulaire par jour. Le formulaire peut vous envoyer une copie par mail si vous en faites la demande.

L’association locale connait l’avancement de saisie et pourra relancer au besoin le foyer si les réponses tardent à arriver.

 

Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly.Update my browser now

×